Fonds IFLA


Livres d’or reliés

Les principaux documents relatifs aux 40 premières années des activités de l’IFLA (1948-1987) ont été reliés dans 8 volumes appelés conventionnellement« livres d’or » et numérotés de I à VIII. Les documents sont essentiellement des tapuscrits qui contiennent assez souvent des indications manuscrites (corrections, commentaires, signatures…). Quelques faces de folios portent exclusivement des indications manuscrites. Il existe aussi quelques reproductions de tapuscrits.

Langues

Selon le fonctionnement mis en place lors de la création de l’IFLA, les documents existent en général dans une version française et une version anglaise. Parfois seule la version dans l’une des deux langues a été reliée ; dans d’autres cas, le document est bilingue.

Classement

Le classement des documents adopté dans la reliure n’est pas uniforme. Le plus souvent, il s’agit d’un classement chronologique.Dans certains volumes, la reliure débute par les documents les plus anciens (par exemple le vol. I) ; dans d’autres, l’ordre est inverse et la reliure commence par le document le plus récent (par exemple le vol. II). A ce classement chronologique se superpose souvent un classement thématique relatif aux principales activités de l’IFLA : réunions du Grand Conseil, réunions du Comité exécutif, etc. On trouve ainsi des suites chronologiques, couvrant un nombre variable d’années, relatives à un seul type d’activité. Les diverses activités correspondant à une même année peuvent dès lors se trouver dans plusieurs volumes successifs.

Numérotation

La plupart des documents possèdent une numérotation autonome. Nous y avons ajouté une numérotation continue des faces de folios écrites (les faces non-écrites ne sont pas numérotées) dans l’ensemble d’un volume. Cette numérotation est utilisée dans l’inventaire de chaque volume.

Inventaire

L’inventaire bilingue mentionne systématiquement chaque dossier (ensemble de documents) en français, puis en anglais, quelles que soient la ou les langues effectivement utilisées dans les documents. Cette mention s’efforce d’être à la fois succincte, précise et complète ; elle ne correspond pas au titre exact mentionné sur les documents. Les numéros en gras renvoient à la numérotation continue à l’intérieur de chaque volume et ne doivent pas être confondus avec la numérotation interne de chaque document qui n’est pas mentionnée dans l’inventaire.